Navigation

Cyberattaque russe contre le ministère de la Défense

Des pirates informatiques ont tenté en janvier d'espionner le groupe de défense et d'aéronautique Ruag et le Département fédéral de la défense. Les dommages causés par les «hackers» ne sont pas encore connus. Selon les quotidiens Tages-Anzeiger et Bund, qui ont révélé l’affaire, la Russie serait derrière ces manœuvres. 

Ce contenu a été publié le 04 mai 2016 - 13:30
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 04.05.2016)
Contenu externe

«Les attaques étaient de l'espionnage industriel», explique le ministre de la Défense Guy Parmelin dans un entretien publié mercredi par le Tages-Anzeiger et le Bund. La cyberattaque contre le Département de la défense a eu lieu en janvier lors du Forum économique mondial (WEF) de Davos, ajoute Guy Parmelin. «Nous avons réussi à être opérationnels» malgré le piratage, relève-t-il.

Le ministre de la Défense ne s'exprime en revanche pas sur l'attaque de Ruag, une entreprise qui est entièrement en mains de la Confédération et qui entretient des liens étroits avec l'armée. Le gouvernement suisse a été informé de la situation. «Il a proposé plusieurs mesures, qui sont actuellement mises en œuvre». Le procureur général de la Confédération a de son côté ouvert une enquête.

L'analyse de Paul Such, expert en sécurité informatique:

Contenu externe


En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?