Navigation

Elections fédérales 03: la droite dure loin devant

swissinfo.ch

A six semaines des élections du 19 octobre, la droite dure reste en tête des sondages. Le quart des citoyens pense voter pour elle.

Ce contenu a été publié le 06 septembre 2003 - 08:47

De plus, le 6e baromètre électoral de l’institut GfS montre que les Suisses restent attachés à la «formule magique».

Les sondages se suivent et se ressemblent pour l’Union démocratique du centre (UDC, droite dure). Une nouvelle fois, le sondage «SRG SSR baromètre électoral 03» établi par GfS – Institut de recherches, politique et Etat, Berne place le parti de Christoph Blocher en position de favori.

L’UDC recueille 26% des intentions de vote, tout comme lors du précédent sondage de juillet. Comme de coutume également, le Parti socialiste (PS) arrive en seconde position. Crédité de 22%, le grand parti de gauche enregistre cependant une baisse par rapport à juillet dernier (- 1,4%).

En début d’année, le PS recueillait encore 24,2% des voix. Mais le parti marque le pas. Il semble encore subir le contre-coup des votations fédérales du mois de mai, où les sept initiatives soutenues par les socialistes avaient été clairement refusées par le peuple.

Les effets de la canicule

Les deux autres partis gouvernementaux restent quant à eux relativement stables. Le Parti radical démocratique (PRD, droite) et le Parti démocrate-chrétien (PDC, centre-droit) obtiennent respectivement 20% (+ 1%) et 15% (+ 0,7%) des intentions de vote.

C’est du côté du Parti écologiste suisse qu’il faut chercher pour trouver la véritable surprise de ce 6e baromètre. Les Verts obtiennent en effet 6% des intentions de vote.

La différence n’est certes pas énorme par rapport au mois de juillet (+ 1%). C’est cependant la première fois que le PES se hisse au-dessus de la barre des 5%.

Pour l’institut GfS, la canicule de l’été n’est pas étrangère à ce résultat. Les fortes chaleurs et le débat sur le possible réchauffement du climat auraient donné davantage d’écho aux propos des écologistes.

Cette thèse est confirmée par les chiffres. Pour la première fois, l’écologie se classe parmi les cinq principales préoccupations des Suisses. Ce thème est désormais cité par 14% des sondés, alors qu’ils n’étaient que 5% au cours des quatre précédents sondages.

Parmi les autres formations politiques non gouvernementales, le Parti libéral et le Parti évangélique obtiennent 2% des intentions de vote. Toutes les autres formations se situent en dessous de la barre des 2%.

La concordance plébiscitée

L’institut GfS a profité de ce 6e sondage pour se pencher sur ce qui semble être devenu un thème marquant de la campagne électorale: le maintien de la «formule magique».

Il ressort en premier lieu que le système de concordance est plébiscité par les citoyens. Une très large majorité des sondés (80%) souhaite que les quatre principales forces politiques du pays restent représentées au sein du gouvernement.

Les avis sont en revanche plus partagés quant à la clef de répartition («formule magique»). Pour 38% des sondés, il convient de maintenir la formule actuelle, c’est-à-dire deux représentants du PDC, deux du PRD, deux du PS et un de l’UDC.

L’idée d’un rééquilibrage à droite a la faveur de 30% des personnes interrogées. Cette formule a l’avantage de respecter le poids des forces en présence. Devenue la principale formation du pays, l’UDC obtiendrait un siège supplémentaire aux dépens du PDC.

L’idée d’affaiblir la gauche au sein du gouvernement ne fait par contre pas recette. Seuls 15% des sondés privilégieraient cette variante qui verrait la perte d’un siège socialiste au profit de l’UDC.

swissinfo, Olivier Pauchard

Faits

Les cinq préoccupations des Suisses:

Chômage et situation économique (33%).
AVS et assurances sociales (32%).
Asile et réfugiés (26%).
Caisses maladie et santé (18%).
Environnement (14%).

End of insertion

En bref

- Ce 6e sondage de l’institut GfS a été réalisé entre le 8 et le 23 août.

- Il y a eu 1200 personnes interrogées en Suisse alémanique, 500 en Suisse romande et 300 au Tessin. Le sondage a été réalisé par téléphone et a duré en moyenne neuf minutes.

- 52% des personnes interrogées pensent participer aux élections fédérales.

- Il est réalisé pour le compte de SRG SSR idée suisse, ainsi que pour les journaux Tages Anzeiger, Berner Zeitung et Le Temps.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?