Navigation

Libre-circulation et frontières: le paradoxe suisse

Un sondage publié ce jeudi par L’Hebdo montre que les Suisses sont largement favorables à la libre circulation, tout en souhaitant un retour des contrôles systématiques aux frontières.

Ce contenu a été publié le 19 mai 2016 - 08:53

Chaque année, l'enquête Sophia, réalisée par l'Institut de sondage M.I.S Trend à l'occasion du Forum des 100 sonde 380 leaders d'opinions et 1290 personnes de toute la Suisse. Le Forum, organisé à Lausanne jeudi par la magazine L'HebdoLien externe, débat de l'avenir de la Suisse avec une série de personnalités comme cette année le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, Hubert Védrine, ancien ministre français des affaires étrangères ou Tidjane Thiam, directeur général de Crédit Suisse.

Les Suisses ont un avis qui peut sembler paradoxal en ce qui concerne les frontières. D'un côté, ils sont très peu à vouloir une abolition de la libre circulation (14% de la population et 5% des leaders sondés) garantie par les accords bilatéraux.

Mais de l'autre, ils sont nombreux à demander des restrictions à celle-ci. Ainsi, 69% des citoyens sondés (51% des leaders) demandent un retour des contrôles systématiques aux frontières, ce qui remet justement en cause ces mêmes accords bilatéraux, comme l’explique la RTSLien externe.

 

Contenu externe

(swissinfo.ch avec la RTS, téléjournal du 18’05’2016)

 

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?