Navigation

Ryanair quitte l'aéroport de Bâle-Mulhouse

La compagnie irlandaise à bas coût annonce la suppression dès le 2 décembre de ses six liaisons de l'EuroAirport de Bâle pour cause de charges aéroportuaires trop élevées. Résultat: une perte de 250'000 passagers par an et jusqu'à 250 emplois.

Ce contenu a été publié le 10 novembre 2009 - 14:20

«Ryanair continue à baisser ses prix et à encourager de voyager, mais lorsque les passagers payent de bas prix, les aéroports doivent aussi baisser leurs charges», écrit le patron de la compagnie aérienne Stephen McNamara.

Le communiqué précise que 13 routes supplémentaires par semaine avaient été proposées à l'EuroAirport, soit un apport de 200'000 nouveaux passagers et 200 emplois additionnels.

Rejetant la responsabilité sur l'aéroport, qui n'a pas accepté d'abaisser ses taxes, la compagnie à bas coût confirme la fermeture des laisons Alicante, Cagliari, Londres (Stansted), Porto, Stockholm (Skavsta) et Marseille dès le 2 décembre.

S'il la regrette, Jürg Rämi, le directeur de l'EuroAirport, n'est pas surpris par cette décision. Ryanair avait déjà mis la pression il y a un an et avait même interrompu sa desserte de novembre à mi-décembre 2008.

Ryanair volait de Bâle-Mulhouse depuis octobre 2007. L'EuroAirport a enregistré 4,3 millions de passagers en 2008. Les principales compagnies aériennes y sont EasyJet (40%), Air France et Swiss.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?