Navigation

Novartis ne veut plus de Berna Biotech

Berna Biotech est spécialisée dans les vaccins contre l'hépatite B, les maladies respiratoires et les maladies tropicales. Keystone

Le groupe pharmaceutique bâlois Novartis ne lancera pas d'offre publique d'achat (OPA) sur le fabricant bernois de vaccins Berna Biotech.

Ce contenu a été publié le 10 janvier 2006 - 08:48

La voie paraît désormais libre pour le spécialiste néerlandais des biotechnologies Crucell.

En décembre, Novartis avait fait monter la pression en affirmant porter un intérêt à Berna Biotech dans la foulée de l'annonce de l'OPA de Crucell.

Dans un communiqué publié mardi, le groupe bâlois annonce qu'il renonce finalement à Berna Biotech. Il explique avoir pris sa décision après examen des comptes et évaluation de l'intérêt et des risques.

Réunis en assemblée générale, les actionnaires de la société déficitaire Crucell ont par contre entériné mardi l'offre ficelée par les responsables du groupe.

Cette offre repose sur un échange de titres. Crucell propose 0,447 nouvelle action (et implique donc une augmentation de capital), soit environ 15,45 francs, par titre Berna Biotech.

Le fabricant bernois est ainsi valorisé à quelque 590 millions de francs. Les Hollandais veulent au moins 67% du capital de leur cible, déficitaire elle aussi.

Une offre «convaincante»

Les actionnaires de Berna Biotech - qui est près de dix fois plus gros que Crucell sur la base des ventes 2004 - se prononceront mercredi sur cette offre publique d'achat (OPA) amicale.

Techniquement, ils doivent en particulier accepter de biffer l'article statutaire portant sur les restrictions de droits de vote. Ils doivent également élire au conseil d'administration trois directeurs de Crucell.

Les responsables de Berna Biotech prônent «avec conviction» l'acceptation de l'offre. Une fusion avec Crucell déboucherait sur le plus grand fabricant mondial indépendant de vaccins. Selon le projet, le développement et la production des vaccins resteraient à Berne.

Novartis reste ambitieux

L'abandon de Berna Biotech par Novartis n'enlève rien aux ambitions du géant bâlois à qui la rumeur prête un intérêt pour Serono. Le groupe genevois de biotechnologie s'interroge pour l'heure sur son avenir en envisageant très sérieusement de se mettre en vente.

Selon diverses informations parues dans la presse, Novartis serait ainsi en passe de proposer une vingtaine de milliards de francs pour s'emparer de la firme genevoise, contrôlée majoritairement par la famille Bertarelli. Une décision est attendue d'ici à fin janvier.

swissinfo et les agences

Faits

Berna Biotech a été fondé en 1898 (anciennement Institut sérothérapique et vaccinal suisse, Berne).
L'entreprise est basée à Berne, mais dispose de filiales en Europe et en Corée.
Berna Biotech est spécialisée dans les vaccins contre l'hépatite B, les maladies respiratoires et les maladies tropicales.
L'entreprise occupe environ 700 personnes.
Une fusion avec Crucell ferait de la nouvelle entité le plus grand producteur indépendant de vaccins dans le monde.

End of insertion

En bref

Biotechnologie: application technique de connaissances de biologie et de biochimie.

* La biotechnologie «verte» traite des plantes, y compris celles qui sont génétiquement modifiées.
* La biotechnologie «rouge» s'occupe de la production de médicaments et des diagnostiques.
* La biotechnologie «bleue» vise la production de compléments alimentaires tirés de la mer.
* La biotechnologie blanche désigne les produits industriels (chimie, textile, alimentation).

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?