Navigation

Les montres Hublot en mains françaises

Le groupe LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy), leader mondial du luxe, annonce le rachat de l'horloger suisse Hublot. La transaction va s'opérer sur la base de deux fois le chiffre d'affaires estimé pour 2008 et 12 fois le bénéfice, indique LVMH.

Ce contenu a été publié le 24 avril 2008 - 16:51

L'opération se fera par le rachat de l'intégralité des titres de Hublot. Créateur de la marque en 1980, Carlo Crocco détient 80% des actions. Le reste appartient à Jean-Claude Biver, qui dirige l'entreprise depuis 2004.

Sous sa houlette, Hublot a enregistré une très forte croissance. Le chiffre d'affaires a atteint 152 millions en 2007 et le bénéfice 31 millions.

LVMH juge cette acquisition «stratégique» et «très complémentaire» avec son activité dans l'horlogerie. Le portefeuille horloger du groupe est déjà composé de TAG Heuer, Zenith, Dior Montres, des montres Louis Vuitton et des collections horlogères des joilliers Chaumet, Fred et De Beers.

Implantée à Nyon, près de Genève, Hublot construit actuellement une nouvelle manufacture afin d'accompagner son essor. La société compte 112 salariés. Jean-Claude Biver annonce qu'il entend «poursuivre l'aventure» au sein du groupe LVMH.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?