Navigation

La Deutsche Börse veut un autre patron suisse

Sauf extraordinaire, Reto Francioni passera de la Bourse de Zurich à celle de Francfort. Keystone Archive

Actuel président de la Bourse suisse (SWX), Reto Francioni pourrait succéder à un autre Suisse à la tête de la bourse allemande, la Deutsche Börse.

Ce contenu a été publié le 12 septembre 2005 - 21:36

Reto Francioni a été proposé pour remplacer Werner Seifert qui a démissionné en mai, après une tentative manquée de reprise du London Stock Exchange.

Un comité ad hoc du conseil de surveillance de la Deutsche Börse a proposé lundi la candidature, de Reto Francioni, ce qui le rend «très heureux», comme il l'indique lundi dans un communiqué. La décision définitive tombera le 10 octobre.

La Deutsche Börse se cherche un nouveau patron depuis mai à la suite de la démission d'un autre Suisse, le Zurichois Werner Seifert, démission consécutive à l'achat manqué du London Stock Exchange (LSF). Werner Seifert avait dû renoncer à ses visées sur la bourse londonnienne sous la pression de certains actionnaires de la Deutsche Börse.

Reto Francioni (50 ans) avait quitté la Deutsche Börse en 2000, après sept ans d'activité au sein de sa direction, à la suite d'un différend avec Werner Seifert. Il avait auparavant occupé diverses fonctions dans des instituts financiers suisses et aux Etats-Unis, et effectué un crochet par le groupe pharmaceutique bâlois Roche.

Favori


Reto Francioni passait pour le candidat favori de Kurt Viermetz, l'actuel président du conseil de surveillance de la Deutsche Börse. Avant sa nomination, des sources proches du conseil de la Wertpapierbörse, la branche transactions en actions de la Bourse allemande, avaient néanmoins déclaré que la nomination éventuelle de Reto Francioni risquait de se heurter à un veto de ce conseil.

Dans les milieux financiers de Francfort, le nom de Francioni est plus particulièrement associé à l'introduction du système de négoce électronique de la bourse allemande, Xetra, et avec le Neue Markt (nouveau marché).

Ce dernier, où se traitaient essentiellement les titres de jeunes entreprises du domaine de l'électronique et de l'internet, a toutefois fait long feu. Avec l'éclatement de la «bulle internet», beaucoup d'investisseurs éblouis par la «nouvelle économie» avaient perdu leur argent et le Neue Markt a finalement été fermé en 2003.

A la SWX, le départ de Reto Francioni se traduira, selon les voeux du partant, par le retour d'Antoinette Hunziker-Ebneter, 45 ans, qui a dirigé la Bourse suisse de 1997 à 2000. En 2001, elle avait pris la tête de Virt-X, la plate-forme londonienne où sont traités notamment les blue chips helvétiques. Elle a ensuite bifurqué pour un poste de manager chez Julius Bär en 2003.

swissinfo et les agences

Faits

La Deutsche Börse cherche un nouveau directeur depuis le mois de mai, date de la démission de Werner Seifert.
Reto Francioni (50 ans) connaît très bien les Bourses de Francfort et de Zurich. Il a siégé au conseil de la première de 1993 à 2000, puis à celle de la seconde depuis 2002.
Le conseil de surveillance de la Deutsche Börse décidera de la nomination de Reto Francioni le 10 octobre.
En cas de nomination de Reto Francioni, c'est l'ancienne directrice de la Bourse suisse Antoinette Hunziker-Ebneter qui reprendrait la présidence à Zurich.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?