Navigation

De grosses difficultés sur l'axe nord-sud

Deux morts...mais cela aurait pu être pire. Keystone

Le trafic routier est difficile sur l'axe nord-sud et le transit par le Gothard est bloqué par un éboulement. De nombreux cols alpins sont également fermés en raison de la neige.

Ce contenu a été publié le 31 mai 2006 - 11:34

Le froid, la neige en montagne ainsi que de fortes précipitations en plaine s'invitent au nord des Alpes et installent une atmosphère hivernale.

Six blocs de la taille d'une chambre, soit d'environ 10 m³ chacun, sont tombés mercredi matin sur l'A2 et la route cantonale à Gurtnellen, dans le canton d'Uri.

Ils ont touché une voiture qui roulait sur l'autoroute en direction du Sud et deux camions sur une aire de repos.

La voiture aux plaques allemandes a pris feu.

Ses deux passagers ont été tués sur le coup. Comme l'a indiqué la police uranaise, l'identité des victimes n'est pas encore connue.

Des géologues inspectent l'endroit d'où se sont détachés les rochers. Les travaux de déblaiements ne pourront pas commencer avant qu'ils aient livré leurs conclusions.

Le trafic est bloqué au Gothard, il a été dévié sur le tunnel du San Bernardino où la situation est déjà difficile en raison de plusieurs chantiers.

L'hiver et le froid

Un jour avant le début de l'été météorologique, l'hiver et le froid s'imposent en Suisse au-dessus de 1'000 mètres.

Sur le versant nord des Alpes, il pourrait tomber jusqu'à 50 cm de neige d'ici vendredi au-dessus de 1'800 mètres, annonce l'Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches à Davos.

En plaine, l'été n'est pas encore là non plus, puisqu'il règne un temps de pluie et des températures parfois inférieures à 5 degrés le matin. Selon MétéoSuisse, les températures devraient toutefois remonter au plus tard d'ici dimanche.

Mais pour l'instant, ce sont bel et bien des conditions quasi hivernales – inhabituelles pour la saison - qui règnent au-dessus de 1'000 mètres sur le versant nord des Alpes et le Jura.

Des flocons à La Chaux-de-Fonds

Des flocons sont même tombés sur la ville de La Chaux-de-Fonds, ce qui n'était plus arrivé à la fin mai depuis 20 ans.

Les cols du Grimsel, du Klausen et du Nufenen restaient fermés mercredi matin et les routes des cols d'Abula, de la Flüela, de la Forclaz, du Gothard et d'Oberalp étaient également enneigées.

On ignore même si les cols de la Furka, du Susten et du Grand-Saint-Bernard, fermés jusqu'ici, pourront ouvrir d'ici le week-end de la Pentecôte.

Jusqu'à vendredi, les températures ne devraient pas dépasser les 15 degrés au nord des Alpes, avant d'atteindre les 20 degrés samedi. La Pentecôte devrait toutefois être épargnée par la neige, selon Météosuisse. De faibles averses sont toutefois possibles.

Beaucoup d'eau

Les régions de plaine ont enregistré depuis dimanche quelque 90 millimètres de pluie. Le niveau des lacs et rivières est fortement monté, notamment dans le canton de Berne où les sols sont saturés d'eau.

La situation ne devrait pas s'améliorer avant la fin de la semaine, a expliqué Jean-Claude Bader, de l'Office de l'économie hydraulique du canton de Berne.

On a ainsi mesuré 90 litres d'eau au mètre carré dans la région d'Einsiedeln et près de 70 litres par mètre carré du Toggenburg à la région de Lucerne.

Alerte à la «Matte» à Berne

En Suisse romande, les plus grosses quantités ont été mesurées à Planfayon dans le canton de Fribourg avec 56 litres par mètre carré.

Pour la première fois depuis les inondations du mois d'août dernier, les autorités ont même adressé lundi soir une alerte par SMS aux habitants du quartier de la «Matte», à Berne.

En raison de la montée de l'Aar, des infiltrations d'eau étaient possibles. La situation est toutefois restée stable. A Stans, un cours d'eau a débordé et dans la région de l'Entlebuch lucernois une route a dû être fermée en raison d'un risque d'éboulement.

Reste que les pluies régulières des mois de mars et avril en Suisse ont permis à la nappe phréatique de retrouver un niveau au-dessus de la moyenne annuelle. Pour le service d'hydrologie de l'Office fédéral de l'environnement, il s'agit d'un grand soulagement après deux ans de déficit continuel de précipitations suite aux grosses chaleurs de l'été 2003.

swissinfo et les agences

En bref

- Selon l'Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches de Davos, une limite si basse des chutes de neige et une telle quantité de précipitations sont jugées anormales pour la saison, mais pas extrêmement rare.

- L'institut rappelle également que des chutes soudaines de température en montagne sont assez rares au printemps et en été. Ces derniers jours, entre 30 et 60 centimètres de neige sont tombés au-dessus de 3000 mètres. Entre 2000 et 3000 mètres d'altitude le manteau neigeux a atteint 30 centimètres. Même la ville de La Chaux-de-Fonds, située à 1000 mètres, a été recouverte de 2 centimètres de neige.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?