Navigation

Cyclisme: Phonak veut consolider sa position

L'équipe Phonak se présente. Keystone

Phonak Hearing Systems se retrouve pour la 2e année de suite au sein du peloton des professionnels. Jeudi à Stäfa, l'équipe au maillot blanc, frappé d'une oreille jaune sur fond vert, a présenté son plan de vol pour 2001.

Ce contenu a été publié le 11 janvier 2001 - 16:59

«Nous entrons dans une saison de consolidation et de confirmation», a déclaré le manager Jean-Jacques Loup, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue dans l'usine mère du groupe. «Nous disposons d'un budget de trois millions et de structures améliorées».

Après une saison initiale très prometteuse - avec six victoires - l'équipe Phonak entame sa seconde saison chez les professionnels. «Notre ambition est de nous faire une place parmi les premières équipes de la deuxième division. Actuellement nous sommes 19e», souligne Jean-Jacques Loup.

Cinq nouveaux coureurs ont rejoint la formation cycliste. «Cela exprime notre volonté d'intensifier notre présence lors des courses internationales. Pour la première fois, nous pourrons engager une équipe sur deux fronts parallèles», poursuit le manager vaudois de Montmagny. «Ambition, entraînement et conseils à nos 16 jeunes coureurs talentueux sera le credo principal de l'équipe».

Une équipe internationale au sein de laquelle sont regroupés neuf Suisses, un Autrichien, deux Français, un Allemand, un Danois et un Russe. Sans occulter la Jurassienne Nathalie Griggio.

Parmi les neuf Suisses, quatre Romands sont sous contrat: le Jurassien Roger Beuchat et les Fribourgeois Pierre Bourquenoud - le capitaine de route - Cédric Fragnière et Christian Charrière.

Président du conseil d'administration de Phonak Holding SA (208,4 millions de chiffre d'affaire), Andreas E. Rihs confirme l'engagement pris en automne 1999. «Il est de cinq ans. Un minimum pour faire grandir l'équipe. Cette dernière doit trouver un esprit. Elle doit grandir de l'intérieur vers l'extérieur».

Au plan sportif, les structures ont été améliorées avec, notamment, l'engagement d'un entraîneur autrichien. Ce dernier est chargé d'établir les plans d'entraînement et de diététique. «Les grands rendez-vous de la saison sont Paris-Nice, le Tour de Romandie et celui de Suisse», affirme Jacques Michaud, directeur sportif.

«Nous sommes également candidats au Tour d'Allemagne et au Tour du Danemark, dit-il. A cela s'ajoute notre participation à 40 courses d'un jour, dont le championnat de Zurich». La seule épreuve helvétique au calendrier de la Coupe du monde.

Pierre-Henri Bonvin

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?