Navigation

Victoria Chaplin, chrysalide d'un soir à Genève

Le cirque, la grande passion de la famille Chaplin. JL Fernandez

La fille de Charlot joue au Théâtre de Carouge, à Genève, dans «Le Cirque Invisible», qu'elle a créé avec son mari Jean-Baptiste Thierrée. Un spectacle qui tourne dans le monde depuis plusieurs années, avec un succès tenace. Normal, la magie est au rendez-vous.

Ce contenu a été publié le 18 septembre 2008 - 08:56

Sans cesse, elle tentera de se débarasser de sa carapace de nymphe, de funambule, de comédienne, de clown... Sans cesse, elle reviendra à son enveloppe de chrysalide, comme retenue par une éclosion sciemment retardée.

Victoria Chaplin a-t-elle vraiment envie de naître à la vie, à la vraie? Tout dans son «Cirque Invisible» dit non. La fille de Charlot, même pommettes saillantes que son père, même regard rieur et mélancolique, même envie d'en découdre avec le sérieux, préfère garder la scène comme cocon. Et c'est un régal que de voir cette chenille s'épanouir en papillon!

Une vraie chenille

Oui, une vraie chenille, très longue, brillante dans sa peau argentée, qui serpente la scène avant de s'envoler dans le ciel du théâtre. Et d'emporter sur ses ailes blanches nos rêves d'enfant.

Mais entre temps, combien de fois Victoria Chaplin aura-t-elle essayé de changer de peau? Peut-être, dix, vingt ou trente fois. Avec toujours la même vitesse d'exécution, la même magie dans la métamorphose, qui n'est pas sans rappeler Kafka.

On croit d'abord déjouer sa ruse de comédienne en devinant que l'ombrelle japonaise sous laquelle elle se cache va tantôt se transformer en roue de paon. Mais voilà que les plumes du paon deviennent épines de hérisson. Puis les épines, écaille de tortue, carapace dont se dégage lentement la tête fragile de Victoria Chaplin, pour aussitôt regagner le ventre d'une grosse baleine. Autre habitacle pour une vie qui semble préférer les rêves de la nuit à la lumière crue de la réalité.

Une double face

«Le Cirque Invisible» est également l'oeuvre de Jean-Baptiste Thiérrée, époux de Victoria Chaplin qui joue lui aussi dans le spectacle. A eux deux, ils forment la double face de l'existence.

Elle, aérienne, surnaturelle, avec un jeu toujours poétique, suggestif. Lui, plus pratique, plus terre-à-terre, avec un jeu bien référencé, truffé de pied de nez à l'actualité ou à la mémoire collective. Sa prestation est une succession de flashs qui évoquent l'iconographie religieuse (le Pape, entre autres), la peinture italienne (Arcimboldo) ou les chansons de Piaf .

Chaplin et Thiérrée sont issus du monde du cirque. Ils se sont connus à Lausanne, il y a une trentaine d'années. Depuis, ils ne se sont plus quittés, nous précise une note d'intention.

Ensemble, ils ont eu deux enfants: James, metteur en scène, et Aurélia, elle aussi artiste. Ensemble, ils ont également conçu trois spectacles: «Le Cirque Bonjour», «le Cirque Imaginaire » et ce dernier «Invisivble». Ensemble, «ils portent le flambeau d'une aventure familiale et artistique atypique».

swissinfo, Ghania Adamo, Genève

Faits

«Le Cirque Invisible», de et par Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thiérrée. A voir au Théâtre de Carouge, Genève, jusqu'au 4 octobre.

Le Théâtre de Carouge, placé depuis le 1er juillet sous la direction de Jean Liermier, associe à une partie de sa programmation le Théâtre Forum Meyrin. Ce nouveau partenarait se poursuivra les saisons prochaines. Il est destiné à renforcer les liens culturels entre les deux rives genevoises.

End of insertion

Victoria Chaplin

Quatrième enfant d'Oona et Charlie, née il y a 57 ans à Santa Monica, près de Los Angeles.
Victime de la campagne du sénateur MacCarthy (la chasse aux sorcières), la famille quitte les Etats-Unis et s'installe en Suisse où Victoria grandit.
Elle étudie la danse et la musique classique, rencontre à Lausanne son futur mari Jean-Baptiste Thiérrée et monte avec lui trois spectacles.
Elle signe également les costumes de «La Symphonie du Hanneton», un spectacle de son fils James, qui obtint en 2006 un Molière.
Elle met en scène et dessine la chorégraphie de la dernière création de sa fille «L'Oratorio d'Aurélia».

End of insertion

Jean-Baptiste Thiérrée

Acteur, metteur en scène et homme de cirque français, il travaille à ses débuts avec Jean-Marie Serreau et Roger Planchon.
A 25 ans, il fonde sa propre troupe et crée 5 pièces de théâtre en trois ans.
Au cinéma, il tourne notamment avec Alain Resnais dans «Muriel» et Federico Fellini dans «Les Clowns».

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?