Navigation

Claude Lévi-Strauss est mort

L'Académie française et l'Ecole des hautes études en sciences sociales ont annoncé, ce mardi, la disparition de Claude Lévi-Strauss. Centenaire, l'anthropologue français, auteur de «Tristes Tropiques», était l'un des penseurs majeurs de notre temps.

Ce contenu a été publié le 03 novembre 2009 - 17:42

L'Académie française – il y fut le premier anthropologue élu, en mai 1973 - rendra un hommage jeudi à l'un des intellectuels les plus influents du XXe siècle, un homme qui avait consacré sa vie à l'étude des peuples dits «primitifs», aux symboles et aux structures de groupe.

Claude Lévi-Strauss nait le 28 novembre 1908 à Bruxelles, de parents français, d'origine juive alsacienne. Agrégé de philosophie à la Sorbonne en 1931, il est nommé membre de la mission universitaire au Brésil.

De 1935 à 1939, il met sur pied et dirige plusieurs missions ethnographiques dans le Mato Grosso et en Amazonie. C'est son premier contact avec des tribus dites «primitives».

Après s'être réfugié aux Etats-Unis et s'être engagé dans les Forces françaises libres pendant la Seconde Guerre mondiale, il revient en France en 1949, année de la publication de «La Vie familiale et sociale des Indiens Nambikwara» et de sa thèse sur «Les Structures élémentaires de la parenté».

En 1955, il publie «Tristes Tropiques», récit de voyages qui bouleverse la pensée occidentale et lui apporte la célébrité. De nombreux autres ouvrages suivront.

Dans ses derniers livres, il s'est concentré sur les logiques esthétiques amérindiennes et occidentales et a poursuivi une oeuvre morale commencée dès le début de son travail, attachée à la protection des différences, des espèces naturelles et de la diversité du monde.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?