Navigation

Corti évoque la faillite possible de Sabena

Mario Corti admet que l'ancien SAirGroup a eu les yeux plus gros que le ventre. Keystone

Le patron du groupe Swissair Mario Corti met en garde les autorités belges contre une éventuelle faillite de la compagnie belge Sabena. Dans une interview publiée samedi, il a souligné qu'un accord devait être rapidement trouvé afin d'éviter un tel cas de figure.

Ce contenu a été publié le 14 juillet 2001 - 15:01

«Soit nous trouvons rapidement une solution, soit les partenaires belges devront se rendre compte que la faillite menace», a précisé Mario Corti dans une interview publiée par le journal économique Finanz und Wirtschaft. Selon lui, Swissair ne ressent aucune pression politique liée à la ratification par la Belgique des accords bilatéraux.

«C'est le contraire: si les accords bilatéraux ne sont pas ratifiés par les autorités belges, le devoir de Swissair d'élever à 85% sa participation au capital de Sabena deviendra caduque», ajoute «Super Mario».

Par ailleurs, les protestations des syndicats belges, qui ont notamment bloqué un avion de Swissair, ont déclenché beaucoup de réactions négatives contre Sabena.

Swissair a présumé de ses forces

Mario Corti a également souligné que les problèmes de Swissair étaient principalement dus aux participations dans les compagnies étrangères. Toutefois, les difficultés touchent également d'autres domaines.

«La structure de direction du groupe n'a pas été élargie suffisamment compte tenu de sa forte expansion», ajoute Mario Corti. Selon lui, en tentant une stratégie duale de prises de participations dans des compagnies aériennes et de développement des services, Swissair a présumé de ses forces.

Le patron de Swissair a également précisé que, dans un esprit de transparence, le groupe aérien allait présenter dès l'an prochain des comptes trimestriels. «De manière générale, beaucoup de choses doivent être revues afin que la communication au sein du groupe s'améliore», conclut Mario Corti.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?