Navigation

Canicule et mondanités au rendez-vous de Locarno

Les trois premiers jours du festival, la Piazza Grande a accueilli 29'000 spectateurs. Keystone

Le Festival de Locarno s'est mué en rendez-vous politique et mondain ce week-end. Maints notables s'y sont montrés.

Ce contenu a été publié le 10 août 2003 - 14:46

Hôtes suprise de cette 56e édition: la canicule et le chancelier allemand Gerhard Schröder.

Année électorale oblige, les parlementaires et députés étaient plus nombreux que de coutume aux retrouvailles agendées le premier week-end du festival. Au nombre des personnalités ayant bravé la canicule: l'ex-conseillère fédérale Ruth Dreifuss, et le conseiller fédéral Moritz Leuenberger.

Ils se sont presque fait voler la vedette par le chancelier allemand Gerhard Schröder. Ayant renoncé à ses vacances italiennes, celui-ci a en effet opté pour une visite surprise à Locarno vendredi soir, mettant les services de sécurité en ébullition

Pour leur part, le président de la Confédération et sa collègue du gouvernement Micheline Calmy-Rey ont séjourné deux jours à Locarno, enchaînant rencontres, réceptions, cocktails et repas officiels. Ils ont vu peu de cinéma.

«Je n'étais jamais venu au festival, uniquement par paresse, car cela tombait sur mes vacances», a confessé Pascal Couchepin vendredi lors d'un discours improvisé. «Mais ne croyez pas que je n'aime pas le cinéma. Je l'aime depuis mon enfance!», a dit le chef du Département de l'intérieur et ministre de la Culture.

Droits humains

En quelques mots, il a ensuite tranquillisé les professionnels de la branche. «Le cinéma suisse est solide!», a-t-il lancé. Et pour les rassurer davantage, il s'est dit «convaincu» qu'il n'y aura pas de réduction du budget alloué au cinéma.

Micheline Calmy-Rey a fait le voyage pour inaugurer le programme «Human Rights» du festival, soit 100 films sur les droits humains. Son département, celui des affaires étrangères (DFAE), l'a financé ainsi qu'une autre section mettant en valeur le cinéma cubain.

La fête dure encore une semaine

Pendant ce temps, la foule se presse dans les salles climatisées où les projecteurs ronronnent du matin au soir. La Piazza Grande et ses séances de cinéma sous les étoiles ont fait le plein: 29’000 spectateurs, dont 9500 samedi soir.

Dimanche soir, en coulisse, une autre fête bat son plein. En l’honneur cette fois de la directrice du Festival, Irene Bignardi , qui célébre son soixantième anniversaire.

Ce 56e Festival du film de Locarno se termine dimanche prochain, après la proclamation du palmarès samedi soir.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?