Navigation

Bruxelles maintient la pression sur Swissair

L'étau se resserre autour de Swissair. Keystone

Les prix pratiqués par Swissair inquiètent la Commission européenne. Elle va étudier de près le plan de restructuration de la compagnie aérienne.

Ce contenu a été publié le 15 novembre 2001 - 17:30

L'Exécutif européen veut en effet connaître en détail le plan de restructuration de Swissair. Sa grande inquiétude: le risque de distorsions de concurrence. Et elle entend donc examiner très attentivement les aides accordées à Swissair et à Crossair.

La Commission européenne a eu l'occasion de discuter du dossier du transport aérien avec la Suisse jeudi à Bruxelles, lors de la réunion annuelle du comité mixte Suisse-Communauté européenne. Cette rencontre est normalement destinée à faire le point sur l'accord de libre-échange de 1972. Mais elle permet aussi de faire un tour d'horizon des relations bilatérales.

Maintenir le dialogue

La délégation suisse était conduite par l'ambassadeur auprès de l'Union Européenne, Dante Martinelli. La délégation de l'Union européenne était dirigée par Percy Westerlund, directeur à la Direction générale des relations extérieures.

L'ambassadeur suisse a indiqué que «la Suisse était disposée à poursuivre l'échange d'informations sur le dossier du secteur aérien et à continuer le dialogue».Bien que l'accord aérien ne soit pas encore en vigueur, a souligné Dante Martinelli, et que la Suisse ne soit pas membre de l'Union européenne.

D'après l'ambassadeur, les demandes d'informations de la part de la Commission européenne portent essentiellement sur les risques de distorsions de concurrence. Et donc sur la politique des prix pratiqués actuellement par Swissair.

La délégation suisse s'est efforcée de rassurer la Commission européenne. Elle a rappelé que, dans l'accord sur le prêt de la Confédération, on avait inséré une clause interdisant à Swissair toute pratique de dumping des prix.

Elle ne se contente pas de belles paroles

L'Office fédéral de l'Aviation civile est chargé de contrôler si Swissair respecte les termes de l'accord. «Mais, nuance Dante Martinelli, il y a toujours des offres spéciales avant Noël.»

La Commission européenne n'entend pas se contenter de belles paroles. Elle a, en effet, reçu des plaintes de plusieurs compagnies aériennes européennes, dont Lufthansa. L'Exécutif européen propose ainsi la création d'un groupe ad hoc, composé d'experts suisses et européens, qui serait chargé d'étudier le détail du plan de restructuration de la compagnie aérienne helvétique.

La délégation suisse, de manière diplomatique, a dit ni oui, ni non. Par conséquent, Bruxelles va envoyer une lettre à Berne, dans laquelle elle présentera formellement sa proposition.

Barbara Speziali, Bruxelles

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?