Navigation

Berne sous haute surveillance policière

Samedi, des manifestants ont été évacués par les forces de sécurité. Keystone Archive

Des centaines de policiers ont pris position dans la capitale en prévision d'éventuels débordements des opposants au Forum économique mondial.

Ce contenu a été publié le 22 janvier 2005 - 15:30

Les forces de sécurité ont encerclé le cortège qui s'était formé dans la vieille ville, malgré l’interdiction de manifester.

Les manifestants répondaient à l’appel à la désobéissance civile lancé par l'Alliance anti-WEF.

Face à l’interdiction de défiler prononcée par les autorités bernoises, les altermondialistes avaient décidé de remplacer la grande manifestation nationale par des actions décentralisées dans la ville.

Actions décentralisées

Peu avant midi, une vingtaine d'altermondialistes non masqués ont défilé dans la gare. Habillés en noir, ils tiraient une balance symbolisant le déséquilibre des richesses entre le Nord et le Sud.

Vers 14 heures, environ 400 manifestants se sont réunis dans la vieille ville de Berne pour un défilé. Après une invitation à la dissolution du cortège, la police a décidé de bloquer les manifestants.

D'importants cordons de forces anti-émeutes et des barrages de véhicules blindés ont alors encerclé le cortège.

Parallèlement, entre 500 et 1000 personnes se sont rassemblées aux abords de la Fosse aux ours pour une «parade dansante contre le WEF». D'autres opposants ont installé des stands au cœur de la ville. Certains improvisent des petits spectacles.

35 arrestations

La police a procédé à 35 arrestations au moins (54, selon les organisateurs des manifestations). Les personnes arrêtées transportaient des objets qui auraient pu se révéler dangereux à l'usage, selon la police.

Les premières actions se sont déroulées sans incident. Les organisateurs des manifestations avaient distribué des tracts pour dissuader les actions violentes ou les provocations. Le Parti socialiste de la ville de Berne avait lui aussi lancé un appel à la raison.

Plusieurs banques, commerces et hôtels avaient toutefois protégé leurs bâtiments en baissant les stores métalliques ou en construisant des palissades en bois en prévision du rassemblement.

swissinfo et les agences

En bref

- La police bernoise a pris des mesures de sécurité exceptionnelles en prévision des manifestations anti-WEF de samedi.

- Elle a obtenu des renforts des cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Soleure et Argovie.

- Environ 400 manifestants se sont réunis à Berne. Une cinquantaine d’opposants au WEF ont également manifesté à Davos(GR).

- Le Forum économique mondial (WEF) se déroule du 26 au 29 janvier à Davos.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?