Navigation

Berne regrette la décision de Berlin

Le ministre suisse des transports, Moritz Leuenberger, regrette la dénonciation par Berlin de l’accord conclu en 1984. La Suisse espère trouver rapidement un nouveau terrain d’entente avec l’Allemagne.

Ce contenu a été publié le 23 mai 2000 - 19:46

Ces négociations ont débuté il y a un an et demi déjà, donc bien avant la récente résiliation de cet accord administratif par l’Allemagne. D’ailleurs, Berlin a présenté récemment une offre pour un accord sur de nouvelles bases à partir du 1er juin de l’année prochaine. C’est-à-dire au moment où expirera l’accord administratif de 1984 que l’Allemagne vient de dénoncer.

Cette offre, explique le ministre suisse des transports, Moritz Leuenberger, ne correspond guère aux vues de la Suisse. Et Berne va, de son côté, présenter une offre de négociation. Le ministre des transports met en évidence la très grande importance, aux yeux du gouvernement suisse, du rôle économique de l’aéroport de Zurich pour l’ensemble de la Suisse.

Mais Berne doit se préparer à une situation nouvelle. Pratiquement, la dénonciation de l’accord administratif de 1984 par l’Allemagne a pour effet de mettre les négociateurs fortement sous pression. Car ils doivent trouver un nouveau modus vivendi en l’espace d’un an seulement. De surcroît, il n’est techniquement guère possible de mettre sur pied, en un si court laps de temps, un nouveau concept d’approche et de décollage sur un aéroport de l’importance de Zurich.

Moritz Leuenberger précise encore que ce problème du survol de régions étrangères pour l’approche ou le décollage n’est pas réglé dans l’accord bilatéral sur les transports aériens approuvé par le peuple suisse dimanche dernier. Mais, note le ministre suisse des transports, l’esprit et le sens de cet accord voudraient que soient prises en compte les difficultés particulières d’un petit Etat.

Pierre-André Tschanz

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?