Navigation

Berne exige la liberté d'Arafat

Un soldat israélien passe devant une affiche de Yasser Arafat, à Ramallah. Keystone

La Suisse demande qu'Israël rende sa liberté de mouvement à Yasser Arafat. Et que l'armée se retire immédiatement des territoires qu'elle a réoccupés.

Ce contenu a été publié le 02 avril 2002 - 22:22

Mardi, les autorités suisses ont convoqué l'ambassadeur d'Israël à Berne. L'occasion pour le chef de la Direction politique du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), Blaise Godet, de présenter ses condoléances à Ygal Antebi pour les victimes des attentats meurtriers du week-end pascal.

Le DFAE a condamné, dans les termes les plus fermes, l'usage de la force comme moyen d'action politique. Blaise Godet a rappelé à son interlocuteur que la Suisse avait lancé un appel au président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat pour que les attentats-suicides contre des civils israéliens cessent immédiatement.

Liberté pour Yasser Arafat

Pour autant, la Suisse considère que le président de l'autorité palestinienne doit recouvrer sa liberté de mouvement. Et cela afin qu'il puisse oeuvrer en faveur d'un retour au calme et remplir les fonctions pour lesquelles il a été élu, conformément aux accords d'Oslo.

Pour mémoire, mardi, Yasser Arafat a rejeté la proposition du Premier ministre israélien Ariel Sharon. En clair, il a refusé de quitter définitivement la ville de Ramallah.

Suisses bloqués en Palestine

La situation d'un groupe de Suisses bloqués dans les Territoires palestiniens a également été abordée avec l'ambassadeur. A ce propos, la Suisse compte sur le fait que l'armée israélienne et l'Autorité palestinienne assurent la sécurité des civils suisses de la «mission civile de paix» qui se trouve acutuellement sur place.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?