Navigation

Berne courtise les Américains d'origine suisse

Même cette voiture américaine, une Chevrolet, a des 'racines suisses'. swissroots.org

Le gouvernement helvétique lance une initiative aux Etats-Unis destinée à resserrer les liens avec les Américains issus de l'immigration suisse.

Ce contenu a été publié le 30 mars 2006 - 09:57

Baptisée Swiss Roots, l'initiative vise aussi à promouvoir les intérêts de la Suisse et à renforcer «l'amitié transatlantique».

Plus d'un million d'Américains ont des origines suisses et certains d'entre eux font partie de l'élite aux Etats-Unis. De Robert Lutz, vice-président de General Motors à l'actrice Renée Zellweger, en passant par Rob Portman, le Représentant au Commerce, la chanteuse Cyndi Lauper ou bien encore Ben Roethlisberger, le pilier de l'équipe de football américain des Steelers.

Le gouvernement veut aujourd'hui taper dans ce réservoir de bonnes volontés potentielles envers la Suisse pour renouer le dialogue avec la société américaine, après plusieurs années marquées par des controverses autour des avoirs en déshérence, de la guerre en Irak et du traitement des détenus de Guantanamo.

Un lieu d'échange

«Swiss Roots sera un lieu d'échange par lequel nous espérons tisser un réseau avec les Américains qui ont une origine suisse ou qui ont un intérêt pour la Suisse, qu'il soit culturel, touristique, politique, économique ou professionnel», explique à swissinfo le consul général à New York, Raymond Loretan, qui co-préside l'initiative avec l'Ambassadeur à Washington, Christian Blickenstorfer.

Raymond Loretan affirme que «plusieurs éléments ont joué» dans la naissance de cette idée suisse. Mais selon lui, les tensions créées par la longue et douloureuse affaire des avoirs en déshérence n'en fait pas partie. «Je crois, dit-il, que nous avons dépassé la phase où la Suisse était clouée au pilori, surtout à New York.»

Le co-président de Swiss Roots dément aussi que l'initiative soit lancée pour appuyer les efforts de la Suisse en vue de signer un accord de libre-échange avec les Etats-Unis. Il voit seulement dans Swiss Roots «une mesure accompagnante bienvenue par rapport à ces efforts».

Le consul indique que l'élément déclencheur de l'initiative fut «un projet d'exposition en 2004 sur l'immigration suisse organisé à Ellis Island, au pied de la statue de la Liberté, qui a nous amené à penser à élargir le propos».

Fête à l'ambassade

L'initiative entend couvrir l'intégralité des Etats-Unis et utiliser différents outils. Ainsi, la mise en ligne d'un site Internet, conçu par la Webfactory de swissinfo, a eu lieu le 29 mars lors d'une cérémonie à l'ambassade de Suisse à Washington D.C.

«Le site web Swiss Roots est un instrument unique et novateur destiné à créer des liens durables entre les peuples suisses et américains», a souligné l'ambassadeur Christian Bickenstorfer lors de la présentation du programme devant une audience de plus de 200 personnes, composée de représentants des milieux politiques, des médias et du monde académique.

«C'est aussi une précieuse source d'information pour comprendre comment les immigrants suisses et la culture d'innovation helvétique a pu marquer de son empreinte les Etats-Unis».

Le représentant des Etats-Unis pour le commerce extérieur, l'ambassadeur Rob Portman, qui a lui-même des racines suisses, a été l'un des invités d'honneur de l'événement. Il a évoqué combien les valeurs suisses ont permis à ces ancêtres de connaître le succès aux Etats-Unis.

«Grâce aux valeurs suisses telles que les liens familiaux étroits, une bonne étique de travail et l'esprit d'entreprise, mes ancêtres n'ont pas seulement survécu aux Etats-Unis, mais ils ont prospéré et partagé les fruits de leurs succès avec leur communauté.»

Le calendrier des événements

En avril, un ancien bus de la poste suisse entamera une tournée des régions des Etats-Unis qui ont la plus forte densité d'habitants d'origine suisse. L'itinéraire inclut des étapes à Chicago, San Francisco et Los Angeles.

Et la charte fédérale de 1291 sortira de Suisse pour la première fois de son histoire pour être exposée au Musée de la Constitution à Philadelphie.

En mai, Ben Roethlisberger effectuera un voyage dans le passé de sa famille en visitant l'Emmental. Le quaterback des Steelers a accepté de devenir membre du comité d'honneur de Swiss Roots aux côtés, notamment, du cinéaste et producteur Arthur Cohn et de l'astronaute de la NASA Claude Nicollier.

Avec l'appel qui est fait aux personnalités d'origine suisse, Raymond Loretan espère «donner un certain prestige à l'opération et les utiliser comme des clés pour ouvrir des portes aux Etats-Unis».

Des moyens limités

Au total, une centaine d'évènements sont prévus. Avant la Suisse, certains pays tels que le Luxembourg ont pris des mesures similaires pour établir un réseau d'amitiés et promouvoir leurs intérêts aux Etats-Unis.

Mais Raymond Loretan estime que Swiss Roots est unique en son genre. «Aucun pays n'a fait ça dans cette dimension avec notre approche systématique et au plan national», fait-il valoir.

L'initiative reste toutefois limitée dans le temps et pourrait donc l'être également dans ses résultats. Raymond Loretan reconnaît d'ailleurs que «le principal obstacle que nous pouvons rencontrer, c'est l'argent».

Swiss Roots n'est financée que sur 2006. Et après? «On réfléchit. On souhaite continuer le site et la banque de données que nous allons réunir, mais cela dépendra des moyens mis à notre disposition».

Le budget total pour cette année est relativement peu élevé avec seulement 1,2 millions de dollars. «C'est un minimum», note le co-président de Swiss Roots. «On a ainsi 400.000 dollars pour le marketing, ça va pour New York, mais pour couvrir les Etats-Unis, c'est une somme quasiment risible», précise-t-il.

swissinfo, Marie-Christine Bonzom à Washington

Faits

1,2 millions d'Américains ont des origines suisses.
Des centaines de milliers d'autres Américains vivent dans les 5000 villes et bourgs qui portent des noms suisses.
Les Etats de la fédération américaine ayant la plus forte densité d'habitants d'origine suisse sont la Californie, l'Etat de New York, l'Ohio, la Pennsylvanie et le Wisconsin.

End of insertion

En bref

- Les principaux partenaires de Swiss Roots, par ordre décroissant au budget, sont Présence Suisse, Pro Helvetia et Tourisme Suisse.

- Du 29 juillet au 31 octobre, Swiss Roots présente une exposition sur l'immigration helvétique à Ellis Island, au pied de la statue de la Liberté.

- Swiss Roots participera au festival américano-canadien des yodleurs, le Saengerfest, qui se tiendra cette année à Toledo, en Ohio, du 15 au 18 juin.

End of insertion
En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?