Navigation

Baromètre des médias: Internet s'affirme, la presse écrite recule

Les médias électroniques semblent prendre le pas sur la presse écrite en Suisse. Le dernier Baromètre des médias, publié mercredi, confirme la foudroyante progression d'Internet. Mais la radio et la TV restent les médias préférés du public.

Ce contenu a été publié le 07 juin 2000 - 18:57

Depuis 1995, le Baromédia prend chaque année la température des médias suisses. L'enquête 2000 a été menée par l'institut genevois Erasm pour le compte de Ringier Romandie. 1025 personnes de toute la Suisse ont été interrogées en février et en mars.

Au hit-parade helvétique des médias, la radio conserve la première place avec 73 pour cent de consommation régulière, devant la télévision (62 pour cent). La lente érosion des quotidiens se poursuit (56 pour cent), de même que celle des magazines hebdomadaires (38 pour cent), notamment en Suisse alémanique.

Le marché romand présente un visage quelque peu différent. La télévision et la radio se détachent avec chacune 70 pour cent de consommation régulière. Derrière, l'écart entre les quotidiens (52 pour cent) et les hebdomadaires (41 pour cent) est plus réduit.

Partout en Suisse, Internet connaît une croissance irrésistible (plus 14 pour cent), qui le fait désormais rivaliser avec la presse magazine. 37 pour cent des Suisses se connectent de manière régulière sur le Web. Internet n'est donc plus un phénomène, mais un média comme un autre.

Le développement du Net est d'ailleurs en train de modifier le rapport que le public entretient avec les médias. Internet, télévision et radio ont un point commun: «Ils couvrent l'information en temps réel, contrairement aux journaux qui racontent les nouvelles d'hier», avance Gilles Marchand, de Ringier.

Fait surprenant, près de 60 pour cent des personnes interrogées déclarent utiliser Internet en premier lieu pour s'informer. Malgré cette percée de l’électronique, les quotidiens restent cependant le média de l'information par excellence. Les trois quarts des Suisses disent en tous cas acheter des journaux dans ce but.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?