Navigation

Athletissima.02 ce soir en direct sur tsr.ch

L'an dernier, Maurice Greene avait remporté le 100m devant le Britannique Dwain Chambers. Mardi toutefois, Greene ne sera pas au départ. Keystone Archive

Le 27e meeting de Lausanne n'échappe pas à la règle. Les plus grands champions y chercheront records, honneurs et cachets raisonnables. Diffusion en direct ce soir sur tsr.ch dès 20h.

Ce contenu a été publié le 02 juillet 2002 - 11:17

L'histoire n'a plus rien d'inédit. Elle se répète depuis 1977. Jacky Delapierre, fondateur de l'événement, a une nouvelle fois réussi son pari avant même le début de «son» meeting.

Comme à son habitude, le directeur d'Athletissima a en effet convaincu les meilleurs athlètes du monde d'illuminer la piste cendrée de la Pontaise. A l'image de Marion Jones, championne olympique du 100m et championne du monde du 200m.

Sans compter Colin Jackson, recordman du monde du 110m haies. Maria Mutola, championne du monde du 800m. Brahim Boulami recordman du monde du 3000 steeple. Ou Nick Hisong champion olympique du saut à la perche.

Maurice Greene est fatigué

Une déception de dernière minute toutefois pour les organisateurs et le public lausannois. Lundi soir, Maurice Greene, champion du monde et champion olympique du 100 mètres, a annoncé qu'il assisterait à la course depuis les tribunes.

"Je suis fatigué, c'est tout. Mentalement, je suis bien, mais physiquement, je suis fatigué", a déclaré la vedette américaine. Battu deux fois en deux jours, vendredi à Oslo et dimanche à Sheffield, Greene a décidé de prendre quelques jours de repos avant la seconde étape de la Golden League, vendredi au Stade de France à Paris.

Des talents de négociateurs

Malgré cela, l'affiche reste relevée. Si tous ces athlètes répondent régulièrement à l'appel du chef Jacky, c'est que l'ancien coureur de demi-fond connaît la musique. Au fil des ans, il a su affiner ses talents de négociateur et renforcer sa position dans les milieux de l'athlétisme. Ferme et réfléchie, sa méthode est éprouvée. Ses choix judicieux.

«Au niveau des athlètes présents, nous avons déjà gagné notre pari puisque 15 champions du monde et 15 champions olympiques ont accepté notre invitation», soulignait Jacky Delapierre, avant le forfait de Maurice Greene.

Et de relativiser tout de même. «Il est vrai qu'il s'agit d'une année sans grands rendez-vous internationaux. A nous d'en profiter et de montrer que réunir la crème de l'athlétisme à Lausanne débouche sur un spectacle d'exception.»

Lausanne parmi les grands

Malgré un budget limité - 2,5 millions de francs dont 1,5 pour les athlètes - le meeting lausannois compte parmi les meilleurs. Il a acquis ses lettres de noblesse au fil des années. Et couvert une nouvelle dimension suite au déménagement contesté du stade de Vidy à celui de la Pontaise en 1987.

Grâce notamment à une piste rapide et des conditions propices aux bons résultats. Le record du monde du 100m battu par Leroy Burrel en 1984 en est la preuve la plus probante.

Dès l'an prochain, Athletissima va monter encore un peu plus en grade. La formule de l'athlétisme sera en effet réorganisée en trois catégories de dix meetings.

Et Lausanne figurera dans la première en compagnie de Londres, de Stockholm ainsi que des sept autres rendez-vous d'importance de la fameuse Golden League (Zurich, Monaco, Rome, Bruxelles, Oslo, Paris et Berlin).

Les Suisses à Athletissima

Les absences d'André Bucher et d'Anita Weyermann, tous deux blessés, les chances de briller des Suisses sont très modestes.

Ivan Bitzi (110m haies) ayant réussi sa limite qualificative pour les championnats d'Europe de Munich, l'intérêt se portera tout naturellement sur les performances de Raphaël Monachon (110m haies), Alain Rohr et Marcel Schelbert (400m haies) ainsi que de Peter Philipp (1500m).

Chez les dames, Anita Brägger (800m) Sabine Fischer (1500 m) et Monica Pellegrinelli (100m haies) visent également leur limite qualificative pour Munich.

swissinfo/ Mathias Froidevaux

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?