Navigation

Atelier médiatique pour diplomates de carrière

Les diplomates réfléchissent à un thème pour un article de journal. swissinfo.ch

Les diplomates sont les promoteurs de l'image de la Suisse. A ce titre, ils sont de plus en plus en contact avec les médias.

Ce contenu a été publié le 20 juin 2003 - 08:38

Mais s'exprimer dans les médias s'apprend. Vingt diplomates s'y sont donc entraînés lors d'un séminaire tenu près de Morat.

Vingt membres du corps diplomatique suisse (trois femmes et 17 hommes) suent dans la salle de formation, devant les caméras placées dans le jardin et devant le téléviseur.

Il est vrai qu'il fait chaud. Très chaud même pour la mi-juin. A cela s'ajoute le trac.

Durant trois jours, les diplomates apprennent en effet les ficelles de l'intervention médiatique: comment faire passer son message lors d'une interview TV, comment s'exprimer dans un «format téléjournal» ou encore comment s'habiller.

«Hier, tu avais un sourire crispé et aujourd'hui tu es sérieux comme un pape», lance l'ambassadeur à Bucarest Dominique Petter à son collègue Lukas Beglinger en poste à Paris auprès de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

«C'est bien d'utiliser des métaphores, mais attention aux fausses images», enseigne Nadine Hostettler à ses «apprentis». Cette collaboratrice de la Télévision suisse explique aussi qu'il est important de paraître sympathique et de bien choisir le cadre de l'interview.

Un cadre idyllique

Parmi les diplomates, qui viennent de Berlin, de Kuala Lumpur, de Washington, de Kinshasa ou encore de Manille, personne ne se plaint.

Il faut dire que le cadre dans lequel se déroule le séminaire est idyllique. Il s'agit du château de Münchenwiler, près de Morat (canton de Fribourg).

Le château se trouve dans un énorme parc avec de magnifiques arbres et même un étang. Un lieu idéal pour séjourner et bavarder, mais aussi pour travailler.

Les diplomates disposent d'une culture générale très étendue, notamment au niveau de la connaissance des pays et des langues. Cependant, ils ont encore des choses à apprendre en ce qui concerne les relations avec les médias.

Un must dans la carrière diplomatique



«Nous voulons que nos diplomates soient en relation avec le monde des médias», explique Livio Zanolari, porte-parole du Ministère suisse des Affaires étrangères (DFAE) et initiateur de ce séminaire.

«Nous enregistrons des interviews, les visionnons, les commentons et les critiquons», poursuit-il. Ce faisant, les diplomates apprennent à mieux maîtriser leur attitude face aux caméras. «Ils doivent également connaître leurs droits par rapport aux médias», souligne encore Livio Zanolari.

Pour les chefs de mission, les ambassadeurs et leurs remplaçants, qui ont un contact régulier avec les journalistes, un tel séminaire est un must, estime Livio Zanolari.

L'ambassadeur Dominique Petter est du même avis. Pour elle, la communication est de plus en plus importante dans la diplomatie.

Carlos Orga, qui s'occupe de Présence Suisse à Washington, voulait lui aussi savoir depuis longtemps comment on se comporte devant une caméra. «De plus, ce séminaire est l'occasion de revoir des collègues perdus de vue depuis longtemps», confie-t-il.

Exercices pratiques

Il fait toujours aussi chaud au château et la concentration des «élèves» est en baisse. Mais ils retrouvent tout leur élan lorsqu'il s'agit de passer à un nouvel exercice pratique: écrire un article qui sera publié dans les colonnes de la Berner Zeitung.

Les thèmes les plus divers sont abordés. Les journalistes en herbe se demandent si la diplomatie traditionnelle est dépassée, résument le rôle de la Suisse dans le concert des nations ou encore expliquent l'activité journalière d'un ambassadeur.

Ces différents articles seront publiés sur une double page de la Berner Zeitung. Mais la place est comptée, explique le chef de la rubrique nationale du quotidien bernois David Sieber.

«Le journalisme est aussi l'art de laisser des choses de côté», dit encore David Sieber. Les diplomates pourront méditer cette recommandation...

swissinfo, Gaby Ochsenbein
(traduction: Olivier Pauchard)

Faits

Le corps diplomatique suisse compte environ 400 personnes.
Vingt diplomates ont participé au séminaire tenu à Morat.
60 diplomates étaient intéressés.
C'est la quatrième fois qu'un tel séminaire sur les médias a lieu.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?