Navigation

Asile: les requérants pourront à nouveau travailler

Les requérants d'asile pourront à nouveau travailler dès le 1er septembre, à partir du quatrième mois après le dépôt de la demande d'asile. Keystone

Le Conseil fédéral lève la mesure d'exception prise l'été dernier. Dès le 1er septembre, les requérants d'asile pourront à nouveau travailler, en respectant les délais légaux. Le départ des Kosovars autorise ce retour à la normale.

Ce contenu a été publié le 13 juin 2000 - 16:18

C'est le 25 août 1999 que le gouvernement avait pris cette mesure exceptionnelle, pour une durée limitée à un an. Elle s'applique encore aujourd'hui aux requérants et aux personnes au bénéfice d'une admission provisoire, arrivés en Suisse après le 1er septembre 1999.

C'est l'afflux massif des victimes de la guerre au Kosovo qui avait motivé cette décision. Aujourd'hui, au vu du retour à la normale dans la province serbe et du départ de la plupart de ces requérants, le Conseil fédéral estime qu'il n'y a pas lieu de reconduire cette interdiction, qui aura donc duré le temps prévu, soit une année.

Dès le 1er septembre, c'est la réglementation normale qui reprend ses droits. Les requérants sont interdits de travail dans les trois mois suivant le dépôt de leur demande d'asile, alors que les personnes au bénéfice d'une admission provisoire devront attendre six mois avant de prendre un emploi.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?