Navigation

Annette Bartholdy s'attaque au Wigmore Hall

La violoniste alto jouera notamment Bach et Shostakovitch. annette-batholdy.com

La jeune violoniste alto suisse se produit pour la 1ère fois au Wigmore Hall de Londres, une salle légendaire. Avec elle, le pianiste Julius Drake.

Ce contenu a été publié le 18 février 2002 - 10:17

Le Bechstein Hall fut construit en 1901 par la firme allemande de piano du même nom. Vendue et rebaptisée Wigmore Hall, cette salle de concert londonienne est devenue le passage obligé de tout jeune talent classique à ses débuts britanniques.

Cherkassky, Prokofiev, Britten ou encore Poulenc s'y sont produits. L'acoustique exceptionnelle de ce Hall lui permet d'accueillir les œuvres les plus tonitruantes et les chuchotements de chambre les plus intimes. Il accueille actuellement quelque 400 concerts par an.

Annette Bartholdy est née en suisse en 1972. Après 10 ans d'apprentissage du violon, débuté à l'âge de 5 ans, le son plus sombre du violon alto l'attire davantage. «Il correspond davantage à ma personnalité» explique-t-elle.

Bach et Shostakovich, la lumière et l'ombre

Elle est aujourd'hui un des violonistes les plus demandés de sa génération. «En plus de son exceptionnelle interprétation, elle a quelque chose de spécial». Ce jugement est de Youri Bashmet, l'un des plus grands musiciens vivants, alto lui aussi.

Pour sa rencontre avec le Wigmore Hall ce mardi, Annette Bartholdy a choisi Johann Sebastian Bach et Dimitri Shostakovich. La «Gamba Sonata en G majeur» et la «Gamba Sonata en D majeur» de Bach, la «Cello Sonata» arrangée pour violon alto par Victor Kubatsky, une première européenne, et la «Viola Sonata» de Shostakovich. Elle est accompagnée au piano par le Britannique Julius Drake. Tous deux se produisent ensemble depuis bientôt 2 ans.

«Shostakovich a toujours admiré Bach, il lui a emprunté la technique du contrepoint, mais il y a un tel contraste entre eux», constate Annette Bartholdy. Bach, c'est la spiritualité et l'harmonie; Shostakovich est bien plus sombre. Ce sont aussi les deux faces de ma personnalité.

Le concert est soutenu par le fond culturel suisse en Grande-Bretagne

Gaetan Vannay, Londres

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?