Navigation

Alinghi veut gagner le coeur des Américains

A San Francisco, Alinghi joue sur deux tableaux: sport et communication. SP

La Moët Cup offre une revanche sportive entre les Suisses d'Alinghi et les Américains d'Oracle. Mais l’événement sert aussi de support promotionnel de la future Coupe de l’America 2007.

Ce contenu a été publié le 19 septembre 2003 - 11:45

Dans le milieu de la voile, sport et business font bon ménage.

«Nous ne sommes pas ici pour gagner mais pour communiquer et faire vivre la Coupe de l’America.» Jochen Schuemann, le skipper d’Alinghi est clair sur les ambitions du défi suisse durant cette semaine.

Les résultats des premiers jours sur l’eau n’ont donc pas surpris. SUI 64 a été dominé au début de cette Moet Cup et a souffert d’un manque de préparation, que reconnaît volontiers le wincher Christian Karcher.

«Nous sommes venus avec un seul bateau depuis trois semaines, dit-il. Oracle s’entraîne avec deux Class America depuis deux mois et demi. La différence est évidente sur l’eau. Nous pêchons sur les départs et nous allons travailler dur pour nous ressaisir.»

Du travail de séduction en coulisse

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le défi suisse a réagi. Il a remporté ses deux régates de jeudi et est revenu dans la course qui se jouera au meilleur des douze régates.

Mais pour Alinghi, l’accumulation de victoires ou de défaites n’est pas une finalité en soi. Les hommes d’Ernesto Bertarelli ne se focalisent pas exclusivement sur des objectifs sportifs, même si l’équipe compte cette semaine huit nouveaux marins testés et mis à l’épreuve.

«Plutôt que de nous être préparés de manière très pointue pour battre Oracle, nous avons fait ici la semaine dernière et il y a deux semaines de la promotion pour la Coupe, afin de faire en sorte que l’événement en 2007 soit à la hauteur de nos espérances.»

En coulisses se met en place le protocole de la 32e Coupe de l’America, rédigé par les deux équipes, qui régira les règles de la future compétition. Mais Alinghi profite aussi de l’événement pour organiser des opérations de séduction et développer des contacts avec certains clients potentiels.

«La compétition est le moment idéal pour montrer ce que nous faisons, notre philosophie», explique Bernard Schopfer, chef de presse. Et peut-être décrocher de nouveaux contrats ou partenariats. Sur fond de revanche sportive, le business se profile bien au-dessus des Class America présents à San Francisco.

Loïc Peyron, invité de marque

Tous les soirs de la semaine, après une longue journée de navigation, certains membres du Team viennent parler de leur expérience et du futur de la compétition devant un public ciblé mais diversifié, patrons d’entreprises suisses ou membres du San Francisco Yacht Club.

Cette démarche vise à faire connaître à plus large échelle l’événement de 2007 et partager les nouvelles idées qui l’accompagnent. Pour le chef de presse suisse, il reste du travail à faire en matière du «marketing» de la Coupe de l’America. Sous-exploitée, elle mérite un intérêt beaucoup plus large du public.

Dans sa volonté de promotion de l’événement, le défi suisse souhaite aussi laisser une place aux autres protagonistes de la mer. Il a ainsi invité Loïc Peyron à venir partager une journée de régate sur SUI 64.

L’occasion pour le navigateur français de monter sur un Class America et de se familiariser avec le match racing, mais aussi de parler de son projet d’équipe pour la prochaine coupe, Team France.

«Dans l’histoire de la Coupe de l’America, je crois que c’est la première fois qu’un defender permet à un autre concurrent potentiel de monter sur son bateau et de l’aider à communiquer. C’est une chance incroyable pour moi et pour Team France.»

Peyron est actuellement à la recherche de budgets pour démarrer sa campagne, qu’il mènera conjointement avec Bertrand Pacé, ancien deuxième barreur de Team New Zealand. Et l’objectif de la paire Peyron-Pacé est clair: rafler à Alinghi le prestigieux trophée.

swissinfo, François Egger, San Francisco

En bref

- Lors de la dernière Coupe de l’America, les Suisses d’Alinghi avaient battu les Américains lors de la finale de la Coupe Louis Vuitton (soit la finale des éliminatoires qui permettait au vainqueur d’affronter le Team New Zealand).

- Cette revanche amicale de la Moët Cup va surtout permettre au Team Alinghi de tester de nouvelles forces en vue de la prochaine Coupe de l’America.

- Triple médaillé d’or olympique, l’Allemand Jochen Schuemman occupera le poste de skipper d’Alinghi en lieu et place de Russel Coutts.

- Selon les explications du héros néo-zélandais du syndicat suisse, le but d’Alinghi est de réussir à créer deux équipes d’ici à la Coupe de l’America 2007.

End of insertion

Faits

La Moët Cup se déroule du 15 au 20 septembre dans la baie de San Francisco.
Le Team Alinghi affronte Oracle BMW Racing.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?