Navigation

Alimentaire: Philip Morris talonne Nestlé

Le siège de Nestlé SA à Vevey, en Suisse. Keystone

Aux Etats-Unis, la fusion de Philip Morris et Nabisco va attiser la compétition dans le secteur alimentaire. La nouvelle société ainsi créée va talonner le géant Nestlé et son concurrent direct, Unilever.

Ce contenu a été publié le 26 juin 2000 - 17:44

En acquérant Nabisco, Philip Morris coiffe au poteau le Français Danone et l'Anglais Cadbury Schweppes et se positionne comme un acteur essentiel du marché alimentaire mondial. Le numéro un mondial de la cigarette devient en effet numéro trois de l'alimentation, derrière le Suisse Nestlé et l'Anglo-Néerlandais Unilever.

La nouvelle société américaine que Philip Morris forme avec Nabisco prend le nom de sa division alimentation, Kraft Foods. Au vu des résultats réalisés l'an dernier par ses deux composantes, la nouvelle société peut espérer engranger un chiffre d'affaires de plus de 86 milliards de dollars.

Cette super-fusion illustre les défis auxquels l'industrie alimentaire est actuellement confrontée: le pouvoir grandissant de la distribution internationale, symbolisé par l'expansion de la chaîne des magasins Wal-Mart, la relative stagnation des achats alimentaires des ménages et l'évolution des goûts.

En reprenant Nabisco, Philip Morris rétablit ainsi l'équilibre dans les négociations avec les distributeurs. Il contrôle un producteur dont plus de 90 pour cent des marques dominent leurs segments respectifs du marché américain, et prend pied dans les quelques catégories de produits qui connaissent une forte croissance, comme les biscuits sucrés, les crackers et les amuse-gueules salés.

Etant donné le caractère évolutif de l'alimentation et la nécessité d'économies d'échelle face à l'appétit vorace des hypermarchés discount, cette fusion entre Philip Morris et Nabisco ne peut donc qu'en amener d'autres.

Marie-Christine Bonzom, Washington

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?