Navigation

Affaire Stern: la meurtrière présumée arrêtée

Le mystère qui entourait la mort du banquier Edouard Stern paraît s'éclaircir. Keystone

Une Française a avoué le meurtre du banquier Edouard Stern. Elle a été inculpée d'assassinat et placée sous mandat d'arrêt.

Ce contenu a été publié le 16 mars 2005 - 15:20

Edouard Stern, l'un des hommes les plus riches de France, avait été retrouvé tué par balles à son domicile de Genève, le 1er mars.

La meurtrière présumée est «une femme de nationalité française avec laquelle M. Stern entretenait des relations intimes et suivies depuis plusieurs années», a précisé le juge d'instruction Michel Graber dans un communiqué publié mercredi à Genève.

Dans une interview accordée à la Télévision suisse romande (TSR), le juge précise que «cette personne était l’une des pistes privilégiées depuis de le début de l’enquête».

Circonstances du meurtre

«Le banquier a été abattu de quatre balles d'arme de poing, dont deux dans la tête, dans le cadre d'une relation de nature sexuelle qui relève de sa sphère privée», a encore indiqué Michel Graber.

Le juge d’instruction confirme également qu’Edouard Stern portait une combinaison en latex couleur chair. La presse suisse avait révélé l’information au moment des faits, affirmant aussi que l’homme avait été retrouvé au pied de son lit, sanglé et ligoté dans un harnais.

Selon le communiqué, les éléments recueillis par les enquêteurs et les experts de la police scientifique «laissent très fortement penser que la personne arrêtée a agi seule». Elle disposait en effet de la seule clé encore manquante de l'appartement du banquier français.

Les mobiles du meurtre «peuvent être de nature financière (elle était depuis peu en procès avec M. Stern pour de telles questions) ou de nature personnelle», a encore indiqué le juge d’instruction chargé de l’enquête.

Grosse fortune

Agé de 50 ans, Edouard Stern était considéré comme l’un des hommes les plus riches de France. Il avait la réputation d'un banquier dur en affaires.

Il avait commencé sa carrière à l'âge de 22 ans en reprenant à son père la direction de la banque familiale Stern, fondée en 1848, avant de la revendre en 1988.

Edouard Stern avait épousé la fille aînée du patron de la banque Lazard, Michel David-Weill, dont il fut considéré comme le dauphin dans les années 90 avant de rompre avec la grande banque en 1997. Il s'était alors installé à Genève où il avait créé un fonds d'investissement.

L’homme d’affaires vivait séparé de sa femme et de ses trois enfants, installés à New York. Il a été enterré la semaine dernière au cimetière juif de Veyrier, près de Genève.

swissinfo et les agences

En bref

- Edouard Stern devient administrateur de la banque familiale Stern à l’âge de 22 ans déjà, avant même d’avoir terminé ses études.

- Plus tard, il épouse la fille aînée de Michel David-Weill, patron de la banque Lazard, qui fait de lui son dauphin avant de le démettre de ses fonctions en 1997.

- Le banquier français s'installe alors à Genève où il crée un fonds d'investissement, International Real Returns (IRR).

- Edouard Stern a été retrouvé mort le 1er mars 2005. Il a été enterré la semaine dernière au cimetière juif de Veyrier, près de Genève.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?