Navigation

Actions anti-WEF pacifiques et dispersées

Les manifestants se sont répartis dans différentes villes de Suisse. Ici, à Bâle. Keystone

Les altermondialistes ont manifesté pacifiquement dans plusieurs villes de Suisse, samedi, contre le Forum économique mondial (WEF), qui s'ouvre mercredi.

Ce contenu a été publié le 21 janvier 2006 - 12:26

Les manifestations se sont déroulées notamment à Berne, Bâle, Saint-Gall, Lucerne, Coire, Thoune et Lugano. Côté romand, seule Reconvilier y participait.

Les manifestations anti-WEF ont réuni plusieurs centaines de personnes dans plusieurs villes de Suisse samedi. Tout s'est déroulé dans le calme.

A Reconvilier, dans le Jura bernois, 300 personnes ont exprimé leur soutien aux ouvriers de Swissmetal Boillat.

Une lutte emblématique

«Reconvilier est le lieu idéal pour dénoncer les effets de la mondialisation», a expliqué Michel Némitz, responsable de l'Association Espace noir.

Pour le collectif altermondialiste, la lutte des ouvriers de Swissmetal Boillat est «emblématique de la résistance à l'arrogance et à l'emprise du pouvoir économique».

Les opposants au Forum économique de Davos (WEF) avaient choisi ce site du Jura bernois pour en faire un exemple concret des «conséquences de la politique néolibérale». La direction générale de Swissmetal a en effet décidé l'année dernière de fermer la fonderie de Reconvilier.

Le cortège formé d'altermondialistes, d'ouvriers de la Boillat, de syndicalistes et de familles a défilé dans les rues de Reconvilier sous la surveillance de plusieurs dizaines de policiers.

Manifestations festives

A Berne, quelques centaines de manifestants, selon la police, se sont réunis au centre ville, après un après-midi d'actions colorées dans une ambiance de kermesse.

«Les maîtres du monde sont à Davos, mais nous, nous sommes partout», a déclaré à la tribune Ruedi Keller, du syndicat Unia.

Dans un froid glacial, les participants ont ensuite formé un cortège en direction de la gare avant de se disperser.

Environ 200 personnes ont également manifesté à Saint-Gall, 80 à Bâle, 150 à Lugano (Tessin) et une quarantaine à Coire (Grisons). Lucerne, Thoune et Berthoud (Berne) accueillaient aussi des actions samedi.

«No demo»

Cette année, les altermondialistes ont décidé de renoncer à une grande manifestation unique, préférant organiser diverses petites actions décentralisées.

Baptisé «no demo» («pas de manif»), le concept s'inspire de l'expérience de janvier 2005 à Berne: après l'interdiction de la manifestation nationale, les altermondialistes avaient organisé sans incidents une série d'actions de protestation.

Les activistes espèrent ainsi que leurs nouvelles formes de protestation permettront à l'avenir d'éviter les débordements qui ont entaché leurs manifestations plusieurs fois par le passé.

Soutien politique

Samedi, le mouvement pacifique anti-WEF a pu compter sur le soutien des Verts dans sa journée d'actions.

Réuni à Berne, leur bureau s'est dit solidaire des groupements qui, conformément au credo du Forum social mondial, œuvrent à l'élaboration d'alternatives au système capitaliste néolibéral.

La Jeunesse socialiste suisse a également exprimé son soutien aux manifestants. Son communiqué critique les «global leaders» autodésignés qui se rencontrent depuis des années dans le village de Davos protégé par l'armée.

Pour les Jeunes PS, le WEF est synonyme de guerre, pauvreté, répression politique, atteintes à la démocratie et néolibéralisme.

swissinfo et les agences

Faits

Le Forum économique mondial (WEF), qui réunit les principaux décideurs de l'économie et de la politique, se déroule à Davos (Suisse) du 25 au 29 janvier.
La 6e édition du Forum social mondial, qui réunit les organisations et activistes alermondialistes, ne se déroule plus à Porto Alegre (Brésil), mais est répartie sur trois continents.
Un premier volet s'est ouvert à Bamako (Mali), jusqu'au 23 janvier. Il sera suivi de deux autres rencontres: à Caracas (Venezuela) fin janvier et à Karachi (Pakistan) fin mars.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?