Navigation

A Xamax, un Alain peut en cacher d’autres

Neuchâtel Xamax est en pleine mue. Trois français vont prendre en main la destinée de la société.

Ce contenu a été publié le 03 juin 2004 - 12:26

Gilbert Facchinetti et Me Freddy Rumo, les deux actuels hommes forts du club, ne disparaîtront pas du décor.

C’était le 24 septembre. Cette nouvelle tombe: Alain Afflelou, le célèbre lunetier français, devient le sponsor principal de Neuchâtel Xamax. Et s’engage à verser 900'000 euros (environ 1,3 million de francs suisses) sur trois ans.

Il y a quelques jours, une seconde annonce est faite du côté de la Maladière. La souscription par Alain Pedretti, agent immobilier français, président de l’AS Cannes dans les années 90 et ami d’Alain Afflelou, d’un tiers du club neuchâtelois (483'000 francs) est officialisée.

Dans son sillage, le promoteur venu de l’Hexagone emmène Alain Laroche, l’avocat parisien à l’origine des premiers contacts entre les deux parties.

Facchinetti pour la postérité

A Neuchâtel, le troisième Alain de la bande est appelé à gérer deux sociétés. La première s’occupera de marchandisage et la seconde prospectera le marché des transferts et cherchera à valoriser le patrimoine joueurs.

Et Me Freddy Rumo dans cette histoire? A la mi-novembre, lors de l’assemblée ordinaire des actionnaires de NE Xamax SA, il laissera les rênes de la présidence du conseil d’administration à Alain Pedretti. Pour endosser la fonction de conseiller spécial dans les deux nouvelles sociétés.

Gilbert Facchinetti, président de l’association Neuchâtel Xamax et figure incontournable du club depuis 40 ans, fera, lui, son retour au conseil d’administration. Et donnera son nom, selon la volonté de Pedretti, au centre de formation international que le Français entend créer à Neuchâtel.

swissinfo, Raphael Donzel

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?