Navigation

A Genève, le canton veut dissoudre sa principale commune

Le gouvernement cantonal a présenté lundi son projet de fusion entre le canton et la Ville de Genève. Dévoilé il y a quelques jours par la presse locale, ce projet a déjà suscité un flot de critiques.

Ce contenu a été publié le 08 novembre 1999 - 20:29

Le gouvernement cantonal a présenté lundi son projet de fusion entre le canton et la Ville de Genève. Dévoilé il y a quelques jours par la presse locale, ce projet a déjà suscité un flot de critiques.

La Ville de Genève abrite près de la moitié des habitants du canton et son administration est presque aussi importante que celle du canton. En outre, les deux administrations gèrent plusieurs dossiers communs.

Partant de ce constat et pressé par des problèmes budgétaires récurrents, le gouvernement cantonal a donc voulu remédier à ces dysfonctionnements. Son projet consiste à diviser le territoire administratif de la ville en plusieurs communes et à réorganiser la répartition des compétences sur le principe de la subsidiarité.

Le constat n'est guère contesté : Genève affronte un problème qui concerne l'ensemble des grandes villes du pays, à savoir une structure administrative qui ne correspond plus à son développement. A cela s'ajoute la relative exiguïté du territoire cantonal, une situation que connaissent également Zurich et Bâle.

Mais la solution proposée (un canton fort et un ensemble de communes d'égale importance) a suscité une levée de boucliers, avant même sa présentation officielle.

Deux reproches principaux émergent de ce flot de critiques. Le projet cantonal semble ignorer le fait que la Suisse et l'Europe cherchent à se restructurer en de vastes régions et il fait en particulier l'impasse sur les initiatives visant à fusionner les cantons de Vaud et de Genève. Et puis ce projet chercherait à diviser politiquement pour mieux régner. La Ville de Genève vote en effet plus à gauche que le canton.

Frédéric Burnand

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?