Navigation

24 millions pour les sinistrés des intempéries

Keystone

Avec les 15,2 millions promis durant la journée de collecte nationale de mercredi, la Chaîne du Bonheur a récolté 24 millions depuis une semaine et demi.

Ce contenu a été publié le 01 septembre 2005 - 08:22

Le résultat de la collecte de mercredi est l'un des meilleurs pour des catastrophes naturelles en Suisse, estime la Chaîne du Bonheur.

Jusqu'ici, 24 millions de francs ont été promis à la Chaîne du Bonheur en faveur des victimes des intempéries qui ont frappé la Suisse la semaine dernière. 15,2 millions ont été récoltés durant la seule journée de mercredi, déclarée journée de collecte nationale.

Via six centrales téléphoniques en marche depuis six heures du matin, les dons en provenance de Suisse alémanique se sont chiffrés mercredi à plus de 10 millions de francs.

Ceux de Suisse romande s'inscrivent à plus de 2 millions de francs et ceux de Suisse italienne à environ 1 million. En outre, plus de 1,66 million de francs ont été promis via internet.

Attentes confirmées

La Chaîne du Bonheur décrit ce résultat de la journée de collecte comme l'un des plus importants pour des catastrophes naturelles en Suisse.

Son chef de la communication, Roland Jeanneret déclare que cette générosité ne le surprend pas. Il indique au contraire voir avec joie ses attentes confirmées.

Des dons de trois millions ont été promis à trois reprises. Et plus de 500 volontaires ont recueilli les promesses de dons pendant 18 heures sur 100 appareils téléphoniques, précise la Chaîne du Bonheur.

Ministres au téléphone

Le président de la Confédération Samuel Schmid et le conseiller fédéral Joseph Deiss ont également répondu à des appels dans les centres de dons.

Avant cette journée de collecte, selon la Chaîne du Bonheur, 8,8 millions de francs avaient déjà été versés, y compris dans le cadre de l'émission spéciale organisée vendredi par la télévision alémanique SF DRS.

Trois formes d'aide

De manière générale, le fruit de la récolte de dons vise à compenser la différence entre les coûts causés par les intempéries et les dédommagements effectifs des assurances, qui ne suffisent pas toujours à couvrir la totalité.

Selon la Chaîne du Bonheur, le soutien financier prend trois formes. L'aide urgente peut être accordée pour les besoins immédiats, tels que vêtements et nourriture. L'aide transitoire sert à couvrir le relogement et le mobilier, par exemple. Enfin, l'aide subsidiaire complète le solde des coûts après les remboursements par les assurances. Tous les types d'aide sont soumis à une stricte procédure de décompte.

Les demandes d'aide des particuliers sont adressées aux communes de résidence. Elles sont ensuite traitées, en fonction des régions, soit par Caritas, soit par la Croix-Rouge suisse, sur mandat de la Chaîne du Bonheur.

swissinfo et les agences

Faits

La Chaîne du Bonheur a organisé mercedi une Journée nationale de solidarité avec les victimes des inondations en Suisse.
Pour l'heure, 24 millions de francs ont déjà été versés ou promis au total.
Les dons peuvent être faits via le site Internet de la Chaîne du Bonheur ou sur le compte postal 10-15000-6 (mention Intempérie Suisse).

End of insertion

En bref

- La Chaîne du Bonheur est née en 1946 à l'initiative de trois collaborateurs de l'actuelle Radio Suisse Romande.

- La Chaîne du Bonheur n'est pas à proprement parler une œuvre d'entraide, mais un système de collecte des médias suisses chapeauté par SSR SRG idée suisse.

End of insertion
En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?