Navigation

1307: Les trois jours de Guillaume Tell

Ce contenu a été publié le 26 juillet 2004 - 09:06

La geste de Tell consiste en quelques faits saillants. Le 18 novembre 1307, Guillaume Tell, honorable chasseur et excellent arbalétrier, se rend au chef-lieu d’Uri, Altorf.

En traversant la place, il ignore sciemment le couvre-chef impérial fiché sur une hampe. Qui ne s’incline pas devant ce symbole de l’autorité impériale encourt la mort et la séquestration de ses biens. Le jour suivant, en échange de la vie, Gessler le défie de tirer sur une pomme posée sur la tête de son fils, Walter. Il réussit l’épreuve.

Lorsque le bailli lui demande pourquoi il cache une seconde flèche sous sa veste, Guillaume Tell lui répond qu’en cas d’échec, elle lui aurait été destinée. Tell est arrêté et transféré en barque vers la prison. Mais une tempête éclate. Les geôliers détachent leur prisonnier pour qu’il les aide à manœuvrer jusqu’à la rive. Tell en profite pour s’échapper et, d’un coup de pied, repousse la barque vers le large.

Il traverse les collines de la vallée. Et le troisième jour, embusqué derrière un arbre du Chemin-Creux, Tell guette le passage de Gessler et le tue, accomplissant sa vengeance.

On n’en sait pas plus de ce rebelle rural. Les documents historiques ne disent rien d’autre, mais le récit de ces trois jours est plausible. Il existait bel et bien une opposition aux Habsbourg et le fait que le récit soit dépourvu de toutes fioritures magiques ne le rend que plus vraisemblable.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?