Navigation

«Pour le respect des droits des travailleurs»

Paul Rechsteiner a été reconduit, sans surprise, à la présidence de l'USS. Keystone

Tel était le mot d'ordre du 51e congrès de l'Union syndicale suisse (USS) qui s'est achevé samedi à Berne à l'issue de trois jours de discussions.

Ce contenu a été publié le 26 octobre 2002 - 18:53

Les délégués ont adopté quelque 70 motions pour renforcer les droits des travailleurs.

Les délégués réunis depuis jeudi à Berne se sont penchés sur une multitude de thèmes allant de l'assurance perte de gain obligatoire au renforcement des droits syndicaux. Ces motions forment l'orientation générale de l'USS pour les quatre années à venir.

L'actualité a rattrapé les quelque 200 délégués avec l'annonce deux jours avant l'ouverture du congrès du projet de réorganisation du géant jaune. Les délégués ont sévèrement fustigé le projet qui vise à concentrer 18 centres de tri du courrier sur trois sites. 2500 emplois à temps complet devraient disparaître.

Toutefois un vent de modération s'est levé lorsqu'il a fallu se prononcer en faveur d'une grève simultanée dans les centres de tri concernés. Les délégués ont refusé d'adopter cette proposition, sans exclure toutefois des débrayages.

Une 13e rente

Le Congrès a repris son cheval de bataille des rentes en proposant une transformation du système. L'USS aimerait renforcer le premier pilier, à savoir l'AVS, au détriment du deuxième pilier, notamment grâce au versement d'une 13e rente AVS sur le modèle du 13e salaire des actifs.

Aux yeux de l'USS, le système actuel des trois piliers apparaît toujours plus inadapté. Un nombre croissant de salariés risque de ne plus pouvoir en bénéficier ou seulement partiellement.

Les principales victimes sont notamment les femmes et les personnes à bas revenus. De plus, les caisses de pension se comportent sur le marché des capitaux comme de purs actionnaires.

Pas d'initiative

Cette 13e rente coûterait 2,3 milliards de francs par an. Pour la financer, le recours aux réserves d'or excédentaires de la Banque nationale est évoqué. L'Union syndicale espère aussi qu'un redressement conjoncturel facilitera les choses.

L'USS n'envisage cependant pas de lancer d'initiative à ce propos, procédure jugée trop lente. Une commission d'experts sera mandatée pour examiner la question. Ensuite, une campagne d'information doit être lancée. L'objectif est que la question soit débattue aux Chambres lors de la prochaine législature.

Oratrice invitée vendredi, Ruth Dreifuss a également abordé le système de retraite. Si le premier pilier, l'AVS, doit être renforcé, il ne faut pas pour autant renoncer à ce qui a été construit depuis un siècle, à savoir le 2e pilier, a indiqué la conseillère fédérale.

Une proposition du syndicat Comedia, refusée par l'USS, souhaitait en effet l'abandon pur et simple du modèle des trois piliers.

On reprend les mêmes

Sans surprise, le congrès a réélu à l'unanimité le conseiller national saint-gallois Paul Rechsteiner à la présidence de l'USS pour quatre ans.

Le congrès a également élu les cinq vice-présidents. Vasco Pedrina, les conseillers nationaux Ernst Leuenberger (PS/SO) du Syndicat du personnel des transports, Jean-Claude Rennwald (PS/JU) de la FTMH, ainsi que Hans Ueli Ruchti du Syndicat de la communication et Doris Schüepp du SSP ont été choisis.

Le Congrès a par ailleurs été émaillé samedi par l'irruption pacifique d'une quarantaine de membres des collectifs de sans-papiers. Ils souhaitaient attirer l'attention sur la condition des travailleurs clandestins.

Le Mouvement suisse des sans-papiers s'est félicité du succès de cette action qui a débouché sur l'adoption d'une résolution pour le refus des contrôles d'identité sur les chantiers.

Le mouvement attend désormais une mise en pratique concrète de cette résolution et un «réel engagement» de l'USS aux côtés des clandestins.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?