Navigation

«Oui» à la Porta Alpina et aux grosses fortunes

La Porta Alpina et son ascenseur géant ont vécu une étape cruciale dimanche. swissinfo.ch

La partie alémanique du pays a vécu un dimanche dans les urnes. Aux Grisons par exemple, la population plébiscite la construction de la Porta Alpina.

Ce contenu a été publié le 12 février 2006 - 19:47

Après Schaffhouse et Obwald, Schwyz est pour sa part le troisième canton à réviser sa législation pour attirer les contribuables fortunés.

Les citoyens des Grisons ont accepté sans surprise par 71,6% des voix (participation: 34,3%) un crédit de 20 millions de francs pour la construction de la Porta Alpina.

Le projet prévoit la construction d'une gare dans le tunnel ferroviaire du Gothard et d'un ascenseur de 800m pour la relier à Sedrun (Grisons).

Pour le gouvernement des Grisons, ce projet est «une chance unique» pour toute la région du Gothard. La durée du voyage de Zurich ou Milan à Sedrun en sera réduite de moitié.

Le parlement fédéral a déjà débloqué 7,5 millions de francs sur les 25 millions que la Confédération doit verser au total pour réaliser ce projet. La région de la Surselva a promis 5 millions de francs.

Deuxième canton où l'on paie le moins d'impôt en Suisse (après Zoug), Schwyz pour sa part veut rester un paradis fiscal. 67,4% de ses citoyens (participation: 36,8%) ont accepté une révision de la loi sur les impôts.

Après Schaffhouse et Obwald, Schwyz est le troisième canton à réviser sa législation pour attirer les contribuables fortunés – entreprises, actionnaires mais aussi familles avec enfants.

Concrètement, la fortune est taxée à 0,5 au lieu de 0,8 pour mille, l'impôt sur le capital est divisé par quatre et l'impôt sur la vente de terrains est supprimé.

Pas de nouveau stade à Thoune

A Bâle-Ville, les citoyens ont clairement montré qu'ils tiennent à leurs espaces verts. Ils ont accepté une initiative visant à empêcher la construction d'une route en zone franche.

L'initiative, adoptée par 58,2% des votants, exige que la zone verte où doit être construite la route soit placée sous la protection de la Convention de Berne. Les initiants exigent l'arrêt des travaux de défricha entamés.

Pour le gouvernement, cette initiative est sans effet. La Convention de Berne ne peut pas être placée au-dessus de l'accord international entre la Suisse et l'Allemagne qui prévoit la construction de cette route.

La «Zollfreistrasse» doit relier les communes allemandes de Lörrach à Weil en traversant le territoire de Bâle-Ville sur 750m. Cette zone est l'une des rares zones de détente des Bâlois de la ville.

En ville de Thoune, l'équipe de football locale à succès est privée de nouveau stade. La population a refusé à 60% un crédit de 55 millions de francs pour construire un complexe sportif.

L'issue de ce scrutin constitue à la fois une défaite pour les amateurs de sports et pour les autorités. Le FC Thoune, actif en Coupe d'Europe l'automne dernier, continuera à jouer au Lachen, qui devra être assaini.

Rééquilibrage des forces à Glaris

Ce dimanche à aussi été une journée d'élections à travers la Suisse alémanique. A Glaris, les partis socialiste et radicaux (PRD / droite) ont perdu chacun un siège au gouvernement cantonal.

L'issue de l'élection était très ouverte, mais les glaronnais ont choisi un gouvernement (Conseil d'Etat) à l'image de la répartition des forces au parlement cantonal.

Les radicaux conservent deux sièges, les socialistes, l'Union démocratique du centre (UDC / droite dure) et les démocrates-chrétiens (PDC / centre) chacun un.

En Thurgovie, une élection complémentaire au gouvernement voit un UDC en remplacer un autre. Avec 72% des voix, Jakob Stark succède à Roland Eberle (UDC) au Conseil d'Etat.

La seule candidate – une quasi inconnue - à contester ce deuxième siège UDC n'a réuni que 21,5% des voix.

Surprise électorale à Bâle-Ville

L'élection complémentaire organisée à Bâle-Ville aboutit par contre à une surprise. La radicale Siska Frei n'a pas atteint la majorité absolue contre une adversaire d'un parti non-représenté au parlement.

Après ce résultat considéré par les observateurs comme un vote de protestation contre ses positions très à droite, la radicale a décidé de jeter l'éponge pour le second tour (19 mars).

swissinfo et les agences

Faits

Le projet de la Porta Alpina prévoit la construction d'une gare dans le tunnel ferroviaire du Gothard
Ainsi qu'un ascenseur de 800 m pour la relier au village de Sedrun
La population grisonne a accepté à 71,6% un crédit de 20 millions de francs
Le parlement national a débloqué 7,5 millions sur les 25 que la Confédération doit verser
La région de la Surselva a promis 5 millions de francs
Cette réalisation devrait coûter entre 40 et 50 millions

End of insertion

En bref

- En Suisse, la plus grande partie des impôts sont payés aux cantons et aux communes, qui fixent leur barème fiscal de manière autonome.

- Ceci entraîne une concurrence fiscale, le taux d'imposition étant souvent déterminant pour attirer de riches citoyens ou les entreprises.

- Avant Schwyz dimanche, Schaffhouse et plus récemment Obwald avaient déjà introduit des impositions favorables aux grosses fortunes.

- En ce qui concerne les seules entreprises, certains cantons comme Zoug, Schwyz, Nidwald et Obwald pratiquent les taux d'imposition les plus bas au monde, attirant ainsi les multinationales.

- Ces pratiques suscitent l'ire de certains milieux en Suisse mais aussi celle de la Commission européenne.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?