Navigation

«All Things Must Pass»

Une des dernières photos de Georges Harrison, accompagné de sa femme Olivia, en août 2001. Keystone

L'ancien Beatle George Harrison est mort jeudi à Los Angeles, à l'âge de 58 ans. Sa lutte contre la mort avait passé par la Suisse.

Ce contenu a été publié le 30 novembre 2001 - 11:12

Au mois de juillet, George Harrison avait démenti des informations selon lesquelles il était en train de perdre son combat contre le cancer.

L'ancien Beatle - qui venait de subir une radiothérapie dans un hôpital à Bellinzone - avait demandé à ses fans de ne pas se faire de soucis.

Auparavant, le musicien avait été pris en charge par l'oncologue tessinois et conseiller national socialiste Franco Cavalli. L'ancien Beatle avait été opéré une première fois en 1997 d'une tumeur cancéreuse à la gorge, avant de subir une nouvelle intervention en mars dernier aux Etats-Unis pour une tumeur aux poumons.

Au début de novembre, Georges Harrison avait subi une dernière opération chirurgicale au Staten Island University Hospital à New York. Cette fois, pour une tumeur au cerveau.

Ainsi, le scarabée n'aura pas vaincu son combat contre le terrible crabe. Il est décédé dans la maison d'un ami, accompagné de ses proches, précise vendredi la chaîne de télévision britannique Sky News.

21 ans après John Lennon

Pour mémoire, le guitariste et compositeur des Beatles est le second membre du groupe britannique à décéder, après l'assassinat de John Lennon en 1980.

Il avait déjà failli perdre la vie en décembre 1999. Un forcené l'avait alors poignardé à dix reprises à la poitrine, après avoir pénétré en pleine nuit dans son manoir de l'Oxfordshire, à l'ouest de Londres.

Georges Harrison était marié à Olivia, 51 ans. Et il avait un fils, Dhani, âgé de 23 ans.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?